creations

La Galerie des éléphantes

Il ne s’agit pas d’un musée ou d’une expo insolite que j’aurais découvert dernièrement … encore moins d'un reportage sur ces majestueux pachidermes  qu'on plante devant une toile, soit-disant parce qu' ils savent peindre.

Il s'agit simplement d’un livre textile que je viens de terminer, dont les héroïnes sont des  éléphantes.

J’avais récupéré un vieux bout de tissu sur lequel elles  figuraient,  équipées d’un pinceau.

J’ai décidé d’en faire les artistes peintres d'une petite galerie d'art textile.

Je me suis amusée avec les couleurs , les matières, les formes , les imprimés, l'envers,  l'endroit, le haut, le bas ...etc ...  pour coudre  six tableaux  monochromes, en essayant qu'ils soient à la fois intéressants visuellement et tactilement, et ne comportent pas de petits éléments détachables.

Avec six éléphantes, j'ai cousu six cartes, et j'ai prévu sur chaque page du livre des poches dans lesquelles glisser ces cartes.

Au recto de chaque carte, j'ai brodé, enfin j'ai essayé ... les pinceaux des éléphantes aux six couleurs des pages du livre.

Au verso, j'ai doublé les cartes avec des tissus utilisés aussi pour créer les tableaux, ainsi, en retournant chaque carte,  c'est magique ... on peut faire " disparaître"  chaque éléphante dans sa toile.

Illustration du propos  et visite guidée de la petite galerie textile :

on commence par le tableau  bleu, une belle jungle, une éléphante et son pinceau bleu, et hop, on retourne la carte et l'éléphante se fond dans sa toile !

Pour le tableau orange  j'ai mélangé des textures  :  tissu glissant genre doublure, toile de jute un peu rêche, galon en relief ... etc...

Le tableau fini, hop,  l'artiste disparait dans  sa toile et dans sa poche.

Je pense  que vous avez compris le principe de cette histoire de tableaux et d’éléphantes.

Alors en images,  suite et fin de la visite de la petite galerie des éléphantes.

J'ai une préférence pour le tableau vert , avec son soleil en éponge grat grat , et sa poche volantée.

C'est toujours le même étonnement quand je termine un livre, de voir comment on peut réutiliser des tissus de récup.

Ce livre textile ne restera pas dans ma bibliothèque,  je l’emporte dans ma valise et je vais l'offrir.

Attention, pour celles et ceux qui suivent, il semblerait qu’un escargot se soit caché dans la couverture de ce livre ...

/http://www.jeudchiffons.com/bestioles-vieux-livre/

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoire *