creations

La libellule du vieux livre en tissu

J'en étais restée  aux croquis (http://www.jeudchiffons.com/renover-et-transformer-un-vieux-livre-en-tissu/) ...

J'attaque  ce projet de transformation d'un vieux livre en tissu par la page de la libellule, celle qui m'inspire le plus.

On part de ça, vraiment  pas terrible...

 

 

Des ailes trop petites, complètement en vrac, et cousues au corps par un simple point zigzag , pas vraiment faites pour être manipulées par de jeunes enfants.

Je sais , c'est cruel,  mais je vais  procéder à un  arrachage des ailes ...

 

 

Les écritures  me seront inutiles,  autant essayer  d'inventer une petite histoire à raconter.

Afin de les camoufler  et de créer un nouvel encadrement,  j'ai choisi un tissu qui m'évoque un peu l'eau , donc de fines rayures.  Une  teinte discrète  devrait faire ressortir  le nénuphar et la libellule.

Je  préfère modifier un peu l'idée de départ de mon croquis , et créer un cadre carré pour cette page,  pas convaincue qu'un arrondi autour de la libellule soit très esthétique ... et pas trop envie de me compliquer la vie non plus ...

Pour donner un peu de relief, peut-être quelques nervures à rajouter sur la feuille de nénuphar, je verrai.

Par contre, ainsi que je l'avais dessiné sur mon croquis, je l'imagine toujours  avec des rayures sur le corps et de magnifiques ailes roses, cette libellule.

Après farfouillage dans mes réserves,  tulle et voilage rose fuchsia, voilà  deux matières qui me paraissent appropriées pour créer deux paires d'ailes toutes neuves.

Premiers essais pour créer des ailes, soit en tulle, soit en voilage,  et  résultats très  très moches ...

Mais  l'ajout de fines rayures roses sur le corps de la demoiselle me plait bien.

Donc, à présent, il me  faut trouver le moyen de coudre des ailes plus jolies que ça ...

Pourquoi pas mélanger le tulle et le voilage.

Après quelques tâtonnements, voici ma recette pour fabriquer une aile de libellule à la fois légère,  transparente, et suffisamment  rigide pour  résister aux nombreuses manipulations qui l'attendent.

Première étape :

Couper deux morceaux de tulle, et insérer  entre ces deux morceaux  un morceau de voilage.

Poser sur ce sandwich une aile de papier à la taille désirée,  maintenir le tout avec des  épingles.

deuxième étape :

Faire plusieurs coutures au point zigzag  tout autour de l'aile de papier, afin de  fixer ensemble les couches de tulle et de voilage,  puis retirer l'aile de papier épinglée.

Ce qui donne ça.

troisième et dernière étape :

Un petit coup de ciseaux pour retirer  le surplus de tulle tout autour de l'aile, en coupant bien le long du point zigzag.

Un sourire cousu à la machine, en voilà une libellule bien contente de ses rayures et de ses nouvelles ailes.

 

Quelques coutures, quelques fils arrêtés, quelques nervures sur la feuille de nénuphar,  un petit coup de fer à repasser, la page libellule est terminée !

Hum hum, , je crois que  très prochainement, je vais m'occuper de Monsieur l'escargot...

... à suivre ...

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoire *