creations

Poulettes en GoGuette

C’est l’histoire de deux poulettes, une à pois, une à carreaux, rescapées d’une toile cirée imprimée « poulettes ».

C’est l’histoire d’une boite en carton remplies de chutes de tissus à pois et à carreaux.

Voilà comment est née l’idée d’ un livre fait de pages avec tissus à pois, et de pages avec tissus à carreaux, dans lequel deux poulettes vivraient quelques aventures.

Je ne me rendais pas trop compte de ce que cette idée allait donner.

Alors, avant de m’embarquer tête baissée dans des heures de couture, et finalement de trouver le résultat moche, j’ai préféré dessiner et colorier les pages du futur livre, pour voir.

J'ai même dessiné les poulettes.

Comme le rendu sur papier me plaisait, je me suis lancée dans la couture  du livre.

Cette histoire de poulettes à peine terminée, en voici quelques extraits, en images et en texte.

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

Poulette à carreaux sort de sa poche, histoire de prendre un peu l’air et de faire un peu d’exercice.

"Y'en a marre d'être coincée là-dedans"

Hop, elle saute une marche, hop, elle saute une marche, 

« allez, encore une, et je serai tout en haut »

A présent, âmes sensibles préparez-vous, car poulette va vivre un moment d’une forte intensité émotionnelle … et d’une exceptionnelle rareté dans la vie d’une Poulette.

Je ne sais par quel prodige, voilà que Poulette se retrouve dans les vagues.

« Une poulette à la mer !!! »

"Oulàlà, mais quelle houle", se dit Poulette, "j'ai mal au coeur".

Mais comment Poulette va-t-'elle se sortir de là ?

Par quelques battements d'ailes, pardi !

Pour se remettre de ses émotions, rien de tel qu’une promenade au jardin.

Ayant omis de faire une photo de Poulette  au jardin, je vous laisse l’imaginer,  flânant sur les chemins,  picorant quelques graines,  piétinant et gratouillant  allègrement les parterres fleuris à la recherche d’un ver de terre, et saluant au passage les coccinelles.

Plantée sous un arbre , poulette se dit : « c’est bizarre, je sens comme une présence ... »

Mais non , ma p'tite Poulette, tu te fais des idées.

« hé ho, réplique Poulette , je sais ce que je dis, faudrait pas me prendre pour une poulette de trois semaines ...»

 

« hou hou hou ", font les hiboux, "c’est nous , la famille y'en a partout !"

Bon, ma p'tite poulette,  il est temps de penser à rentrer à la poche.

« Mais, sapristi", s'écrie Poulette, "qui s’est installé dans ma poche ?"

C'est une poulette à pois !

"Euh, bonjour", dit la poulette à pois, "désolée, j'ai dû me tromper de poche".

Et la poulette à pois s’en va pour une traversée du livre, à la recherche de sa poche, mais ça, c’est une autre histoire ...

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoire *