creations

Mon premier livre en laine

Et peut-être mon dernier ...

A l'origine de ce projet, deux  personnages tricotés, petites marionnettes au doigt trouvées sur un stand .

Et  suite à cette trouvaille,  une évidence, je dirai même une idée fixe : offrir  un livre en laine à ces deux bonhommes !

J'ai imaginé une histoire très simple,  du type "promenade".

Puis  j'ai branché ma maman, experte en points jacquart, points à trous trous et napperons au crochet,  pour participer à la création de ce premier livre en laine.

Honnêtement, nous ne savions pas trop où nous allions avec cette lubie ...

Voici quelques photos de ce projet,  réalisé à quatre mains.

Naissance  timide de la première page de l'histoire : un peu de gazon, tricoté  avec une pelote de fil poilu.

Et pourquoi pas deux fleurs , mini napperons crochetés par ma maman avec du  coton perlé assez fin ?

 

 

Le jardin, c'est agréable,  mais avec une petite maison pour s'abriter, c'est l'idéal :  maison en cours de construction.

La voilà terminée, la petite maison !

Cette première page, pas trop mal réussie, nous a donné confiance  dans le projet .

J'ai eu  envie d'une forêt  magique, avec des arbres un peu à la manière de l'artiste  Friedensreich  Hundertwasser,  que j'aime et dont j'admire la vie, l'oeuvre et l'engagement.

 

 

Ma maman m'a offert  de beaux  ronds crochetés multicolores, exactement ce que je voulais pour cette forêt,  et d'autres ronds unis, plus discrets, que j'ai décorés avec des perles,  pour simuler des petits fruits sauvages.

 

J'ai tricoté  le fond rose au point jersey,  les troncs d'arbres en côtes 1/1, et cousu sur l'un d'eux une petite coccinelle qui s'était perdue dans mon tiroir à boutons.

Allez hop, changement de décor, on part à la mer...

Un petit tour en bateau à voile, des vaguelettes en chainettes, bien compliquées à coudre sur une base en tricot ... deux petits poissons dans l'eau nagent nagent  nagent... et quelques étoiles données par Joy décorent  le ciel et guident les  marins.

J'ai réalisé  la couverture du livre au point jersey , avec des rayures.

Et j'ai  confié à ma maman le soin de réaliser au point jacquart  les deux pages intérieures  du livre.

Le plus compliqué fut de rassembler les pages en les cousant à la main ,  afin que le tout ressemble à un livre : car le tricot, c'est  mou... ce qui est bien pour faire un pullover confortable, et moins bien pour faire un livre.

Mais au final, c'est un livre  doux et moelleux, à feuilleter et se raconter bien au chaud au coin du feu.

Voilà, je referme le livre en laine avec un seul regret : ma maman ne l'aura pas vu terminé.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoire *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.