creations / Pêle-mêle

coccinelle, demoiselle

Petite bête qui monte, qui descend ...
" Coccinelle, où t’es-tu posée ?
Sur le front
Sur le menton ?
Sur la joue ?
Dans le cou ?
Sur les yeux ?
Sur les cheveux ?
Sur le bout du nez ?
Hop !
Elle s’est envolée."

 Accompagnée de ses deux copines, toutes les  trois ont pris place  dans  ce livre- poche que j'ai confectionné pour "comptiner" à ma façon, lorsque je vais à la crèche.

http://www.jeudchiffons.com/animation-sensorielle-pour-tout-petits/

"...Coccinelles, demoiselle, vous êtes belles

Coccinelles, demoiselles, volent dans le ciel..."

Comme dans la comptine, trois coccinelles à petits points blancs, petits points rouges ou petits points  noirs, qui s'échappent de la poche pour prendre leur envol.

Deux cent quinze paillettes plus tard,   patiemment cousues  à la main,  et encerclées de pétales jaunes et oranges, voilà le tournesol que j'ai rajouté au livre poche ...

Mal calculé mon coup, trop grand pour tenir dans la poche,  mais bon, après tout, le soleil n'a rien à faire  dans une poche ...

En revanche,  parfait pour illustrer :

" Coccinelle, demoiselle, où t'en vas-tu donc ?

Je m'en vais dans le soleil

car c'est là qu'est ma maison.

Bonjour, bonjour, dit le soleil,

il fait beau et il fait bon.

Le monde est plein de merveilles

il fait bon se lever tôt."

une poésie de Monsieur Edmond Rostand, auquel j'ai emprunté  pour nommer le blog, le mot "musardises" que je trouve charmant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoire *